Soins à domicile
Les soins à domicile recouvrent l’ensemble des actes infirmiers, d’hygiène et de confort.

Ils permettent le maintien à domicile, d’éviter une hospitalisation ou de retarder l’entrée dans un établissement d’accueil

L’infirmier(e) à domicile

Les Services de Soins Infirmiers à Domicile sont également appelés « SSIAD ». Voici les conditions pour pouvoir en bénéficier.


Pour qui ?
Les services de soins infirmiers à domicile concernent :

  • Les personnes âgées de 60 ans et plus, malades ou dépendantes ;
  • Les personnes adultes de moins de 60 ans présentant un handicap ou atteintes de pathologies chroniques.

Quels soins ?
Il y a tous les actes infirmiers comme les changements de pansements, les injections, les prises de sang, la distribution et l’administration de médicaments. Mais il faut savoir que les équipes des SSIAD peuvent se constituer d’un(e) infirmier(ère) qui travaille en collaboration avec un(e) aide-soignant(e) ce qui permet également d’assurer, en même temps que les actes médicaux, des soins que l’on appelle des soins de nursing : toilette, aide à l’habillement… Certains SSIAD collaborent également avec d’autres professionnels médicaux afin d’assurer des soins plus spécifiques (pédicures podologues, ergothérapeutes ou psychologues). Ces soins sont coordonnés sous la responsabilité de l’infirmier(ère) du SSIAD.

Comment ?
Les soins infirmiers sont pris en charge par l’assurance maladie.
De ce fait, ne peuvent être délivrés que sur prescription du médecin traitant ou de médecin de l’établissement où la personne est hospitalisée.
C’est le médecin qui apprécie l’état de santé et qui décidera si des soins à domicile se justifient ou non. C’est aussi lui qui déterminera la nature et la durée des soins.
S’il estime les soins nécessaires, c’est lui qui adressera une demande de prise en charge à l’assurance maladie.

Par qui ?
Il appartient à la personne à qui une prescription a été délivrée de prendre contact avec un SSIAD le plus proche de son domicile. Mais attention, les SSIAD ne sont habilités à intervenir que sur un nombre limité de personnes. Aussi, lorsque les demandes sont trop nombreuses il faudra attendre que des créneaux puissent se libérer. Un infirmier coordinateur vient ensuite au domicile de la personne concernée afin d’évaluer et déterminer la nature et la fréquence des interventions. Il y a également la possibilité de recourir à des infirmiers libéraux.
Ces derniers sont, en effet, habilités à intervenir chez les personnes âgées qui bénéficient d’une prescription médicale adéquate.
Une différence existe par rapport aux SSIAD concernant la prise en charge financière. Concernant les SSIAD la prise en charge est de 100 %. Pour les infirmiers libéraux la prise en charge n’est que de 60 % si l’infirmier est conventionné. Les 40 % restant peuvent être remboursés par la complémentaire santé.

Enfin, il existe des structures, moins nombreuses, comme les centres de santé infirmiers (structure regroupant des infirmiers(ères) salariés(ées) diplômés(ées) d’État) et des Services Polyvalents d’Aide de Soins à Domicile (SPASAD) qui ont les mêmes prérogatives que le SSIAD mais qui, en plus, peuvent coordonner des services d’aide à domicile.

L’aide-soignant(e) à domicile

L’aide-soignant à une activité complémentaire de celle de l’infirmier afin de favoriser le maintien à domicile de la personne aidée en favorisant son bien-être et son confort. C’est l’infirmier(ère) qui conserve la responsabilité intégrale des soins du patient. Il peut cependant déléguer et être assisté dans la réalisation d’une partie des soins par un aide-soignant.

Par conséquent, l’aide-soignant travaille toujours sous la supervision de l’infirmier. Les conditions d’octroi et de prise en charge de l’aide-soignant sont par conséquent rattachées à celle de l’infirmier.
En savoir plus
L’aide-soignant exécute principalement des actes de soins et d’aide à l’autonomie du patient comme changer un pansement, prendre la température ou le pouls, aider à se laver et s’habiller, aider à s’alimenter et s’hydrater, aider à se déplacer, etc.
L’aide-soignant a également souvent un rôle de soutien moral.

COMMENT S’Y RETROUVER ?

Vous recherchez de l’aide ou des soins pour vous-même ou l’un de vos proches ? Vous êtes perdu concernant les démarches à accomplir et ne savez pas à qui faire appel (infirmier libéral, SSIAD, centre de santé infirmier, SPASAD…) ? Quelle est la structure la plus adaptée à votre situation ou celle de votre proche ?

Votre mutuelle de santé est l’interlocuteur qui pourra vous aider et vous accompagner pour organiser et mettre en œuvre un programme de soins conforme à vos prescriptions médicales. Votre mutuelle de santé saura vous trouver des solutions sur mesure et vous recommandera les bons prestataires pour plus de confiance et de tranquillité.

 



En naviguant sur ce site, j'accepte l'utilisation des cookies pour l'analyse, la personnalisation de contenu et la publicité. En savoir plus.